Définition

Le facteur – Structures des Services de Santé Favorisant la Collaboration – comporte deux éléments :

  • Infrastructure qui soutient la collaboration;
  • Structures et mécanismes favorisant le décloisonnement entre la santé publique et les services de première ligne.

Les structures des services de santé qui favorisent la collaboration sont les aspects organisationnels, techniques et sociaux des éléments du système de santé qui procurent du soutien et un fondement pour le travail du système. Deux principaux éléments de ce facteur contribuent à faciliter et favoriser la collaboration : Infrastructure qui soutient la collaboration, et Structures et mécanismes favorisant le décloisonnement entre la santé publique et les services de première ligne.

Les recherches démontrent que la manière dont est structuré le système de santé relativement à la santé publique et aux services de première ligne et que les différents appuis fournis pour faciliter et améliorer les services communs influent grandement sur le succès des collaborations.

Par infrastructure, nous entendons « les structures et installations matérielles et organisationnelles nécessaires au fonctionnement d’une société ou d’une entreprise” [1].

Infrastructure qui soutient la collaboration
Pour appuyer la collaboration, il est nécessaire d’avoir une infrastructure suffisante et appropriée. Cette infrastructure peut comporter, notamment :

  • Des actifs non matériels, tels que les règles et réglementations qui gouvernent divers systèmes;
  • L’information (par exemple, des données de surveillance et des bases de données) et des systèmes qui assurent une surveillance constante de la santé de la population et des menaces à la santé;
  • L’infrastructure peut également comprendre des lignes directrices sur les pratiques élaborées par les provinces ou territoires, des examens d’éléments de preuve et des normes de pratique. Ces éléments, ainsi que les exemples fournis ci-dessus, sont considérés comme les infrastructures souples ou légères.

Related Icon

Sujet connexe : Politiques et mandats gouvernementaux ou réglementaires
Sujet connexe : Infrastructure d’information et de communication harmonisée

L’essence des infrastructures souples est qu’elles appuient la prestation de services spécialisés pour les gens, dans ce cas, la santé publique et les services de première ligne.

À l’échelle systémique, il incombe aux gouvernements provinciaux ou territoriaux et aux autres organismes provinciaux ou territoriaux (p. ex., les associations professionnelles) de fournir les infrastructures nécessaires pour soutenir les collaborations.

Structures et Mécanismes Favorisant le Décloisonnement Entre la Santé Publique et les Services de Première Ligne
De nombreuses personnes ont souligné que la santé publique et les services de première ligne travaillaient souvent en vase clos, de manière cloisonnée, sans mécanismes pour faire le lien entre ces deux entités. Une importante stratégie de décloisonnement consiste, pour les dirigeants gouvernementaux, à créer des occasions qui permettent à la santé publique et aux services de première ligne de sortir de leurs vases clos respectifs et de travailler avec l’autre secteur.