Cas type

Les leaders de la collaboration sont des catalyseurs… Ils réunissent les bonnes personnes au bon moment pour faire bouger les choses, et ils soutiennent continuellement le processus qui mènera l’effort de collaboration vers la réussite. »
S’il n’y a pas de leadership… cela ne fonctionnera pas.

Modèle à suivre : Préambule des Normes de santé publique de l’Ontario 2008

“Bâtissons ensemble un système de santé plus robuste. Rapport annuel de 2007 du médecin-hygiéniste en chef à l’Assemblée législative de l’Ontario.« 
David C. Williams, MD, MHSc, FRCPC,  Médecin-hygiéniste en chef, protection de la santé et prévention

Le rapport commence par l’énoncé « La santé publique est une responsabilité collective. Voir  http://www.health.gov.on.ca/fr/common/ministry/publications/reports/cmoh07_report/cmoh07_report.pdf

On explique dans ce rapport le suivi sur la flambée de syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS)et les avancées réalisées dans le domaine de la lutte contre les infections grâce à la création du Comité consultatif provincial des maladies infectieuses (CCPMI). Ce comité amené des experts à collaborer étroitement avec le secteur des soins de santé afin d’ établir des normes et des lignes directrices pour la lutte contre les infections. Un professionnel l’explique de la manière suivante: « Cette initiative est significative, mais il doit néanmoins y avoir davantage de travail en collaboration. »

On traite aussi dans ce rapport du problème de longue date des vacances dans les postes de leadership du système de santé publique, notamment dans les circonscriptions sanitaires; on y reconnaît l’importance de ce sujet. Abordant ce défi, le docteur Chandrakant Shah, éminent leader en matière de la santé publique et professeur émérite à la Dalla Lana School of Public Health de l’Université de Toronto, explique ainsil’importance d’un leadership collaboratif:

La santé de la population doit être vue davantage comme un élément central de la santé publique (…) La santé publique va au-delà de la protection de la santé (…) La santé publique et la promotion de la santé sont comme l’œil droit et l’œil gauche. Elles doivent fonctionner ensemble et adopter une même orientation. (…)

Pour adopter une perspective de santé de la population, il faut établir des liens plus étroits entre la santé publique et les soins primaires. Pour promouvoir la santé de la population, il faut mettre à contribution des médecins de premier recours. »

Extrait de : Bâtissons ensemble un système de santé publique plus robuste. Rapport annuel de 2007 du médecin-hygiéniste en chef à l’Assemblée législative de l’Ontario, p. 27.

Les leaders à l’échelle des systèmes appuient le point névralgique voulant que pour atteindre ses objectifs en matière de santé de santé de la population, la santé publique doit travailler en étroite collaboration avec les services de première ligne.