Cas type

Cas no 1

ICON_ExampleFRUn Centre de santé offrant des services de première ligne a été implanté en région éloignée, dans une collectivité du nord où vivent un nombre important d’Inuits. Une équipe incluant des intervenants de services de première ligne et de santé publique travail dans ce centre de santé. L’équipe décide d’implanter une clinique de gestion des maladies chroniques pour mieux répondre aux besoins d’un nombre grandissant de personnes vivant avec le diabète.

Durant la phase de planification du projet, les intervenants des services de première ligne ont établi un portrait des différentes conditions chroniques fréquemment observées. Ils ont souligné l’incidence élevée du diabète et la non-observance thérapeutique parmi leurs clients Inuit. Pour leur part, les intervenants de santé publique ont partagé de l’information utile au fonctionnement de la clinique et pour aider à préciser les rôles des différents membres de l’équipe.

Ayant l’expérience des visites postnatales à domicile dans cette communauté, les intervenants de santé publique savaient que la famille Inuit vivait ensemble sous un même toit, suivant une configuration intergénérationnelle. Peu de personnes aînées de cette communauté recevaient de l’aide extérieure puisque les membres de la famille vivaient tous ensemble et prenaient soin l’un de l’autre. La plupart des aînés étaient unilingues et s’exprimaient en inuktitut. Le recours aux remèdes traditionnels était courant, mais demeurait peu abordé étant donné le jugement perçu par la médecine occidentale. Pour mieux répondre aux besoins de cette communauté, l’équipe décida d’embaucher un interprète médical; d’inviter les membres de la famille aux rendez-vous à la clinique; de prendre connaissance des interactions potentielles entre les pratiques traditionnelles et les médicaments prescrits; et d’explorer quelles thérapies alternatives traditionnelles demeuraient sécuritaires pour les clients et leurs familles.

L’équipe du Centre de santé a préparé une demande de subvention pour élargir l’éventail des services de soutien offerts par leur programme. Ils ont réussi à obtenir du financement pour un programme de visite à domicile réalisé par des bénévoles et coordonné par la santé publique. Chaque famille ayant accepté de participer au programme s’est vue assignée un bénévole formé et accompagné par la santé publique. Cet intervenant travaillait en étroite collaboration avec l’équipe de santé publique-première ligne. Il avait des contacts réguliers avec chaque famille et suivait l’adaptation des familles à leur situation de santé. Il était bien placé pour détecter des signes qui suggéraient le besoin de rendez-vous de suivis à la clinique de gestion des maladies chroniques.


Cas no 2

ICON_ExampleFRL’exemple d’une initiative de santé communautaire dans un environnement rural dont la population est dispersée illustre bien comment l’engagement communautaire et la souplesse dont on a fait preuve dans la prestation des services ont assuré le succès de la collaboration et  des résultats positifs pour les clients.

Les objectifs de cette initiative étaient de réduire les inégalités en matière de santé, d’offrir des services en santé mentale et en toxicomanie efficaces et rapides, de créer un réseau transparent reliant les services de première ligne, les intervenants en santé orientés sur la collectivité et le système de santé mentale officiel, d’améliorer les processus de soins et de recueillir et analyser des données à l’échelle locale.

Le projet comptait dans son équipe un médecin pratiquant seul , en collaboration avec des organismes communautaires comprenant la santé publique, des chercheurs, un comité d’orientation axé sur la collectivité, des membres de la collectivité, les gouvernements local et régional, des organisations non gouvernementales (ONG) nationales et locales, des collectivités des Premières Nations ainsi que les services des parcs et loisirs . Les membres de la collectivité et les intervenants en santé ont travaillé ensemble au sein d’un comité d’orientation axé sur la collectivité pour appuyer cette collaboration fructueuse.


Cas no 3

ICON_ExampleFRVoici un cas type d’initiative d’aide aux familles et de promotion de la santé infantile en milieu urbain qui démontre en quoi des structures d’équipes interdisciplinaires solides et une approche centrée sur les clients favorisent la collaboration entre la santé publique et les services de première ligne.

Cette collaboration visait à offrir des services aux femmes et aux enfants présentant des troubles de développement qui étaient marginalisés dans un grand centre urbain. La collaboration était exceptionnelle en ce qu’elle faisait participer un centre de soins tertiaires qui offrait aux familles avec enfants des services de spécialistes dans différents endroits (les écoles) , et qu’elle aiguillait les familles vers la santé publique ou d’autres services de santé ou services sociaux au besoin. C’est l’approche intégrée et coordonnée des programmes et services entre la santé publique et les services de première ligne qui a été le levier du succès de cette collaboration.