Conditions facilitantes

Conditions facilitantes

  • Avoir une attitude d’ouverture et d’accueil;
  • Travailler en collaboration;
  • Faire confiance et respecter autrui;
  • Agir de manière responsable;
  • Construire des relations de confiance au sein de l’équipe.

Avoir une attitude d’ouverture et d’accueil envers autrui signifie que l’on invite les intervenants à discuter autour d’une table, que l’on reconnaît leur expertise et que l’on souligne fréquemment leurs contributions.

Open conversation between two people.

Cela implique également d’inviter non seulement ceux qui sont d’accord avec vous et qui appuient votre position, mais aussi ceux qui ont des points de vue différents. Il y a beaucoup à gagner de la diversité des perspectives. Selon un professionnel de la santé publique, la capacité de collaboration s’en trouve renforcée : « Nous avons parfois tendance ne pas inviter des gens à la table par crainte des tensions qui pourraient se manifester, alors qu’en fait nous avons besoin de leurs points de vue pour profiter de cette tension créatrice. Dans nos projets de collaboration, cela nous aide à aborder des enjeux complexes. « 

Group meeting

Selon un gestionnaire de la santé publique, l’ouverture et l’accueil peut se traduire de la manière suivante :  « Dans notre projet de collaboration, nous n’invitons pas que ceux qui partagent nos points de vue. Nous sollicitons aussi des participants qui ont une expérience pratique de différents enjeux comme la pauvreté, la marginalisation, le sexisme, l’âgisme et l’exclusion. Dans notre équipe, nous faisons souvent appel à la collaboration de leaders informels et de citoyens ordinaires pour représenter la diversité des points de vue et l’expérience du terrain. Cela fait toujours une grande différence pour nous – la collaboration s’en trouve enrichie »

Travailler en collaboration signifie que chacun est ouvert à l’autre et constate que tous partagent des intérêts communs.

Faire confiance et respecter autrui : Des intervenants des services de première ligne ont souligné que le fait d’avoir déjà eu des relations de travail positives avec la santé publique facilitait les collaborations.

Public Health Worker

« Parce qu’on a déjà travaillé ensemble et qu’on a pu établir des relations de confiance solides, je trouve que ça profite à notre collaboration actuelle. »

« On avait des expériences comparables. Il y avait une bonne synergie entre l’infirmière praticienne et moi-même, parce qu’on avait déjà travaillé en santé publique par le passé. Aussi, j’ai déjà travaillé en clinique de médecine familiale, ce qui fait que chacune comprenait l’expérience de l’autre. Avoir acquis une expérience professionnelle dans le secteur de l’autre, et partager des valeurs, des croyances ou des attitudes permet non seulement de clarifier nos rôles respectifs, mais également de construire des relations de confiance et d’accueil qui sont indispensables à la réussite des projets de collaboration » 

 Sujet connexe: Des rôles clairs

Lorsque les intervenants agissent de manière responsable, ils reconnaissent l’importance de la relation et appuient les interactions qui renforcent cette relation – comme, par exemple, prioriser sa participation aux réunions conjointes prévues à l’agenda.

Construire des relations de confiance au sein de l’équipe, pour renforcer les processus de collaboration, peut prendre appui sur les conditions facilitantes suivantes :

  • Des espaces interprofessionnels d’apprentissage, via des séances de formation conjointe, sur la collaboration.
  • Des environnements où les partenaires peuvent s’engager dans une communication efficace.
  • Le partage de valeurs au sujet des services offerts et de la philosophie de soins.
  • Des intervenants dont les qualités, les connaissances et les habiletés personnelles sont favorables à la collaboration.

Sujet connexe: Communication efficace
Sujet connexe: Valeurs, croyances et attitudes partagées
Sujet connexe: Qualités, connaissances et habiletés intrapersonnelles