Conditions facilitantes

Les conditions facilitantes pour des politiques et mandats gouvernementaux ou réglementaires sont :

  • Communiquer ouvertement que l’on considère le partenariat comme une condition essentielle;
  • Exiger des rapports sur les partenariats par les ministères de la Santé, provinciaux ou fédéral;
  • Élaborer des politiques et des mandats gouvernementaux ainsi que des lois qui appuient la collaboration;
  • Produire des rapports et évaluer les collaborations relativement à leur imputabilité;
  • S’assurer que les critères d’agrément prévoient la présence d de partenariats.

Les partenariats sont essentiels afin que les parties puissent agir ensemble pour atteindre des objectifs communs.

Le partenariat comme condition essentielle
Les gestionnaires à l’échelle provinciale doivent créer des environnements de travail dans lesquels on assure la promotion des partenariats et on les appuie. Les gens qui occupent des postes de direction prennent conscience qu’il est nécessaire de travailler ensemble. Le grand message, explique l’un des gestionnaires du ministère de la Santé publique est que « Nous ne pouvons pas rester ici dans notre vase clos à faire notre petite affaire. Ça ne fonctionne pas. Il faut que nous trouvions des façons de travailler ensemble à la planification, à l’élaboration des politiques et à la discussion des enjeux. »

Pourquoi élaborer une collaboration à l’échelle systémique? Parce que les secteurs qui s’unissent et parlent d’une seule voix ont plus de pouvoir et d’influence. En raison de la complexité des enjeux auxquels doivent faire face les ministères de la Santé, provinciaux et fédéral, à l’échelle systémique, il est de plus en plus essentiel de travailler ensemble pour atteindre les meilleurs résultats possible envers le public. Ensemble, c’est mieux que chacun pour soi! Man Speaking

Un gestionnaire des services de première ligne exprime son point de vue sur l’importance des partenariats santé publique-services de première ligne : « Se rendre compte qu’on ne peut pas faire quelque chose tout seul nous incite à élaborer une collaboration entre les deux secteurs. Afin d’influer sur un gouvernement, cela prend un certain nombre de personnes différentes qui se réunissent pour presenter un but commun. Lorsqu’une collaboration est fructueuse, c’est une situation gagnante pour tout le monde : les partenaires, la population et le gouvernement. »

ConnexeSujet connexe : Des champions de la collaboration parmi les leaders formels des systèmes

 

Les ministères de la Santé, provinciaux ou fédéral, exigent des rapports sur les partenariats 
Idéalement, des normes cohérentes  devraient s’appliquer à une collaboration entre la santé publique et les services de première ligne. Les attentes doivent être précises et les règles d’imputabilité applicables aux collaborations devraient intégrer des indicateurs de qualité communs.

Mesurer la qualité des partenariats est un processus important pour la mise en œuvre et la pérennité des partenariats de collaboration. Alors que ces mesures permettent d’établir clairement les forces et les  réussites d’une collaboration, elles permettent également de mettre en lumière les éléments à améliorer. Les attentes en matière d’imputabilité applicables aux collaborations doivent  être  fondées sur des indicateurs de qualité communs.

Administrator

Un représentant ministériel de la Saskatchewan explique l’importance de fournir des preuves de réussite d’une collaboration en se fondant sur les résultats découlant de cette collaboration : « Je crois que l’élaboration, la mise en œuvre et l’évaluation sont des aspects importants parce que du point de vue du Ministère, nous recherchons une évaluation et des preuves du succès, plus particulièrement dans le contexte de la rentabilité et des résultats sur la santé. Ces deux éléments font que les participants sont fiers de ce qu’ils font parce qu’ils savent alors quelle est la contribution de chacun. Cela fait une véritable différence quant à la réussite d’une collaboration. »

Politiques, lois et mandats gouvernementaux clairs qui appuient la collaboration
L’une des conditions facilitantes essentielles pour une collaboration est le fait d’avoir des politiques et des mandats clairs de la part des gouvernements en ce qui a trait à ces collaborations. Les propos de cette responsable des politiques ministérielles du Nouveau-Brunswick, qui souligne l’importance d’harmoniser les politiques touchant les collaborations aux échelles provinciale et locale, viennent  confirmer l’importance de cet appui :

Primary care DoctorIl y a nettement beaucoup de travail à accomplir aux niveaux fédéral et provincial. Je ne crois pas que nous serons en mesure d’apporter de véritables changements tant que nous n’aurons pas de vision unifiée dans tous les ordres de gouvernement et au niveau de la collectivité. »

Produire des rapports et évaluer les collaborations relativement à leur imputabilité
En matière d’imputabilité et d’agrément, les attentes, mais aussi les possibilités, sont plus grandes en ce qui a trait à la production de rapports et à l’évaluation des collaborations. Cela constitue de l’information précieuse lorsque vient le temps de justifier l’importance et la valeur des partenariats et de la collaboration dans les services de santé.

L’agrément prévoit la présence de partenariats
Les normes de santé publique d’Agrément Canada sont le fruit d’une demande accrue d’excellence dans les services de santé au Canada, de changements de structures dans la prestation des soins de santé etDoctor4 d’un besoin grandissant de rendre des comptes au public. Une gestionnaire des services de première ligne partage ainsi son point de vue : « À ce que je constate, le public est maintenant advantage sensibilisé à la collaboration en tant qu’élément essentiel des services de santé. Et il semble maintenant acquis que faire les choses chacun pour soi  ne soit plus la meilleure façon de faire. »

Les Normes de santé publique portent sur les cinq fonctions de base d’un système de santé publique :

  • Évaluation de la santé;
  • Surveillance de la santé;
  • Promotion de la santé;
  • Protection de la santé;
  • Prévention des maladies et des blessures.

L’approche adoptée pour remplir ces fonctions variera selon la taille, la structure et le mandat de chaque organisme. Pour accéder à toute l’information sur Agrément Canada, consulter https://www.accreditation.ca/fr.

Chaque fonction comprend une section intitulée Créer des réseaux et mobiliser des partenaires qui « traite des processus nécessaires à la mise sur pied de réseaux et de partenariats pour améliorer la santé publique et remplir les fonctions de base en matière de santé publique ». Disponible sur https://www.accreditation.ca/fr/services-de-santé-publique.

Public Health ManagerUne gestionnaire du ministère de la Santé publique de l’Ontario appuie cette nouvelle approche qui prend en compte la valeur et l’incidence des partenariats : « Nous commençons à voir les partenariats d’un œil différent et nous en sommes même à évaluer et non plus seulement à mesurer le rendement des partenariats. Les partenariats sont en train d’apparaître dans les orientations stratégiques; ainsi, nous sommes en train d’évaluer non seulement le nombre de partenaires, mais ce que les partenaires ont à dire au sujet de l’efficacité et de l’incidence du partenariat. »