Définition

Le facteur – Des champions de la Collaboration Parmi les Leaders Formels des Systémes – comporte quatre éléments:

  • Identification et désignation formelle d’un ou de plusieurs leaders dans les systèmes concernés;
  • Leadership tourné vers la collaboration;
  • Stratégie de collaboration à long terme;
  • Des leaders qui comprennent les avantages de la collaboration.

Un gestionnaire et un leader, ce n’est pas la même chose.

Un gestionnaire est une personne qui :

  • Planifie et établit des budgets;
  • Organise et attribue les ressources;
  • Contrôle et résout des problèmes.

Un leader est une personne qui :

  • Montre la voie à suivre;
  • Harmonise et influence;
  • Motive et inspire.

Selon un gestionnaire en santé publique du gouvernement  « les leaders formels des systèmes se font les champions de la cause de la santé publique. »

Stratégie à long terme
Il est nécessaire d’élaborer une stratégie à long terme pour assurer la collaboration entre la santé publique et les services de première ligne à l’échelle systémique.

Pour que les secteurs de la santé publique et des services de première ligne collaborent efficacement, il faut qu’il y ait des champions de la collaboration parmi les leaders formels des systèmes concernés. Ce genre de leadership  favorise une interaction fondée sur un partenariat centré sur l’atteinte d’un but commun.

L’identification et la désignation formelle d’un ou de plusieurs leaders dans les systèmes concernés donnent de la crédibilité au processus collaboratif. Le leadership pour la collaboration à l’échelle systémique implique la capacité de communiquer efficacement, la volonté de prendre des risques, un engagement envers la collaboration et la capacité de partager l’information, les savoirs et le processusMeeting with leaders décisionnel.

Pour assurer le succès d’un effort de collaboration, il faut se doter d’une stratégie à long terme relativement à la mise sur pied, à l’élaboration et à la viabilité de partenariats interdépendants portant sur des enjeux spécifiques de part et d’autre des frontières sectorielles. L’utilisation du pouvoir, de l’influence et de l’autorité conférée par le poste occupé en vue de promouvoir les améliorations à l’échelle de la population doit être fondée sur un savant amalgame de confiance, de respect mutuel des diverses cultures sectorielles et d’objectifs communs.

Les leaders des systèmes doivent comprendre et promouvoir les avantages de la collaboration. Ils réunissent les conditions propices à une « culture du nous » dans un projet de collaboration qui soit gagnant pour tous et reconnaissent l’importance de partager le mérite du succès de part et d’autre des frontières sectorielles.