Conditions facilitantes

Les valeurs, les croyances et les attitudes personnelles peuvent avoir un effet positif ou négatif sur la réussite d’une collaboration.

Les éléments suivants peuvent faire une différence :

  • Une attitude d’ouverture au regard des philosophies de la santé publique et des services de première ligne,
  • La réactivité aux besoins des personnes et des communautés,
  • Une prise de conscience de la nécessité de collaborer,
  • La volonté de collaborer,
  • Un engagement envers la collaboration,
  • Une passion pour la collaboration.

Le comportement révèle souvent les valeurs, les croyances et les attitudes. Par exemple, la volonté de collaborer se manifeste de manière évidente dans l’agir d’une personne et a des effets directs le fonctionnement d’une collaboration.

L’attitude compte pour beaucoup!
La réactivité aux besoins témoigne du soutien et de l’engagement dans une collaboration. Cette attitude gagnante peut faire toute la différence.

La volonté de collaborer et la réactivité aux besoins sont des attitudes positives qu’un intervenant peut développer et qui contribueront directement à la réussite d’une collaboration.

Le comportement d’une personne est souvent révélateur de son attitude qui est ancrée dans ses valeurs et ses croyances. Une volonté de collaborer se manifeste de manière évidente dans l’agir d’une personne et a des effets directs le fonctionnement d’une collaboration

Par exemple: 
Une infirmière de santé publique explique à quel point il a été agréable de travailler avec un infirmier des services de première ligne parce qu’il «veut vraiment collaborer … il ne fait pas juste en parler, mais il agit aussi, et avec enthousiasme». Cette personne collabore volontiers, ce qui est un élément facilitant dans cette collaboration.

Public Health NurseL’attitude compte pour beaucoup!
Une nutritionniste de la santé publique raconte : « La réponse aux besoins des patients et de la communauté est un élément important dans notre collaboration. Un intervenant qui veut vraiment collaborer et qui a déjà travaillé en équipe serait le genre de personne que j’aimerais solliciter dans un projet de collaboration. « 

Prendre conscience
Prendre conscience de la nécessité de collaborer, ainsi que l’engagement et la passion envers des approches collaboratives, contribuent au succès d’une collaboration.

La réactivité aux besoins des patients et de la communauté est une attitude positive qu’un intervenant peut développer et qui contribuera directement à la réussite d’une collaboration.

Les valeurs, les croyances et les attitudes personnelles des intervenants engagés dans un projet de collaboration peuvent être facilitants ou devenir des défis. Un intervenant qui manifeste de la volonté et de la réactivité aux besoins sera considéré comme un facilitateur.