Définition

Le facteur – Utilisation Optimale des Ressources – comporte quatre éléments :

  • Investissement de ressources pour amorcer et maintenir la collaboration
  • Mécanismes de financement
  • Proximité géographique des partenaires
  • Temps de travail dédié à la collaboration

Le facteur – utilisation optimale des ressourcesfait référence aux ressources autres que les ressources humaines, qui est un autre facteur influant sur le succès d’une collaboration.  Ce facteur porte donc sur les ressources telles que les ressources financières, spatiales, temporelles et matérielles.

ConnexeSujet connexe : Utilisation optimale des ressources humaines

Money

 

Investissement en ressources
Les collaborations vont exiger un investissement en ressources tout au long des stades de développement de la collaboration, y compris les étapes de la mise en place et  du maintien en place. Les ressources et les coûts de mise en place constituent généralement des investissements plus importants, bien qu’il soit essentiel de tenir compte également des coûts de maintien d’une collaboration.

Les ressources peuvent coûter cher. Que l’on pense à l’investissement que représentent l’achat de thermomètres à réfrigérateurs pour la gestion de la chaîne du froid des vaccins, la distribution publique de documentation sur support papier, l’espace pour le serveur partagé ou les systèmes informatiques.

Vous pouvez assigner des ressources existantes qui soutiennent l’objectif de la collaboration (p. ex. réduire l’obésité), ainsi que les structures et les processus de la collaboration en elle-même (p. ex. bâtir des relations de collaboration).

Le matériel ou les fournitures que l’on partage ou que l’on met à la disposition de la collaboration sont d’autres types de ressources qui peuvent être très précieuses; par exemple les documents de sensibilisation ou de formation, les fournitures telles que les vaccins ou les trousses dentaires (brosses à dents et dentifrice), les trousses de cessation tabagique ou autres fournitures cliniques. Le fait de partager la même documentation de sensibilisation fait en sorte que le message est cohérent entre les deux secteurs de la santé.

Mécanismes de financement et de soutien
Les mécanismes de financement de la santé publique et des services de première ligne (modèles de financement, mesures incitatives, etc.) peuvent être essentiels au succès des collaborations. Par exemple, il est essentiel d’avoir des mécanismes de rémunération qui permettent de compenser le temps que passe le personnel de la santé publique et celui des services de première ligne à mettre en place et à maintenir la collaboration. Ces ressources financières peuvent être fournies à l’échelle organisationnelle ou à l’échelle des systèmes, par le biais de mesures incitatives qu’offrent les gouvernements provinciaux aux services de première ligne pour augmenter le dépistage du cancer.

De plus, il peut se révéler incroyablement utile d’obtenir le financement nécessaire pour appuyer une collaboration afin d’entretenir l’impulsion et de soutenir les mécanismes de communication et de coordination au sein d’une collaboration.

Les ressources d’information, telles que des hyperliens menant vers des subventions à la collectivité ou des appels d’offres pour de la recherche, des programmes ou des initiatives communautaires, ou encore des ressources communautaires, peuvent également être très précieuses pour une collaboration. Moins tangibles, mais tout aussi importantes, sont les lettres de soutien de la part des partenaires de la collaboration pour appuyer les demandes de subvention en cours.

ConnexeSujet connexe : Modèles de financement et mesures incitatives soutenant la collaboration 
Sujet connexe : Mécanismes de coordination et de communication stratégiques

 

Géographie
Les facteurs géographiques peuvent également faire une différence importante. Les variables dont il faut tenir compte sont les endroits où sont établis les organismes, et la proximité avec les partenaires, la taille des collectivités et le caractère urbain ou rural de ces collectivités. Ces différentes caractéristiques peuvent constituer des conditions facilitantes ou, au contraire, des conditions défavorables.

Temps et espace
Les collaborations ont également besoin de ressources en matière de temps et d’espace. Par exemple, il est essentiel de prévoir du temps pour rencontrer les partenaires de collaboration, ainsi que de disposer d’un lieu approprié pour tenir des réunions afin de pouvoir mettre en place et poursuivre les initiatives de collaboration. On encourage la tenue de rencontres pour appuyer les mécanismes de coordination et de communication, qui est un autre facteur ayant une incidence sur le succès des collaborations à l’échelle organisationnelle.