Conditions facilitantes

Conditions Facilitantes

  • Tenir compte du point de départ;
  • Modèles de soins collaboratifs;
  • Approche holistique;
  • Structures d’équipes claires, souples et favorables;
  • Incitatifs à la collaboration;
  • Réseautage;
  • Formation multidisciplinaire;
  • Plan en matière de ressources humaines;
  • Amélioration continue de la qualité.

Tenir compte du point de départ
Il arrive souvent que le point de départ d’une collaboration entre la santé publique et les services de première ligne consiste à travailler avec les populations prioritaires; autrement dit, à offrir des programmes et des services aux personnes qui en ont le plus besoin, qui sont marginalisées ou qui sont mal desservies par le système. Les personnes qui souffrent de maladies chroniques sous-jacentes ou qui subissent du stress en raison de la mauvaise qualité de leur logement, de la pauvreté, du chômage et de leur faible niveau d’éducation (des déterminants de la santé) sont plus susceptibles d’être les bénéficiaires de nombreux programmes de collaboration, mais pas nécessairement de tous les programmes.

Nurses at DeskModèles de soins collaboratifs : Participation de la collectivité et développement communautaire
Divers modèles de soins, plus particulièrement des modèles de soins collaboratifs qui favorisent la participation de la collectivité et le développement communautaire sont des éléments facilitants importants pour les collaborations entre la santé publique et les services de première ligne.

L’approche collaborative exige que les professionnels participent à des modèles de pratique tels que le développement communautaire et des changements de politique qui permettent de satisfaire aux besoins de la collectivité locale.

Les collaborations entre la santé publique et les services de première ligne qui sont les plus efficaces sont celles qui se concentrent sur les besoins de leurs clients communs, qui font participer ces clients aux décisions portant sur leur situation, et qui cherchent à obtenir des suggestions ainsi que de l’information de la part de leurs clients relativement à leurs besoins.

Approche holistique
De plus, adopter une approche plus holistique de la santé est une façon de reconnaître les liens qui existent entre de nombreux facteurs et les problèmes de santé. La collaboration est particulièrement pertinente lorsqu’il s’agit de répondre aux besoins de l’individu ou ceux de la collectivité tout entière. Cette initiative devrait cependant éviter de traiter une question ou un problème sans tenir compte des autres. Par exemple, apporter une modification à une politique, telle la cessation tabagique, pour appuyer la prévention d’une maladie chronique.

Structures d’équipes claires, souples et favorable
Lorsqu’une équipe est composée de professionnels différents provenant de la santé publique et des services de première ligne, il est impératif qu’il y ait une structure d’équipe claire afin que tous les membres de l’équipe prennent conscience de leurs rôles et responsabilités respectifs, tout en conservant une certaine souplesse dans la prestation des programmes et services pour contribuer à satisfaire aux besoins de la collectivité locale.

On doit bâtir les structures d’équipes interdisciplinaires de façon à identifier clairement le rôle de chaque professionnel au sein de la collaboration et  la manière dont ils peuvent travailler ensemble. Établir, réorganiser ou mettre en place des structures d’équipe permettant de soutenir la collaboration se révèle donc être une stratégie gagnante. Le cas échéant,  l’un des éléments facilitants d’une collaboration est une structure d’équipe qui soutienne la participation d’un médecin dans la collaboration.

ConnexeSujet connexe : Mandats, vision et objectifs de collaboration clairs 
Sujet connexe : Rôles clairs

« Dans notre clinique, nous avons une équipe: médecins, infirmières praticiennes, infirmières de première ligne, infirmières auxiliaires autorisées, conseillers en santé mentale, conseillers en toxicomanie, pharmaciens, nutritionnistes, une équipe solide mise sur pied en fonction des besoins des clients. La population est mieux desservie grâce à ce genre d’équipe.

De nombreux médecins disent que lorsque leurs patients ont des problèmes complexes de santé mentale ou de toxicomanie, ils ont besoin de l’aide d’un conseiller en santé mentale ou en toxicomanie. Comme pour la plupart des médecins, ils estiment que ce sont des problèmes qui ne s’inscrivent pas dans leur champ de pratique. Ils ont été formés comme médecin et ne savent pas comment composer avec certaines situations  plus complexes. »

Incitatifs à la collaboration
Tandis que divers professionnels travaillent de concert vers un objectif commun, il se peut que l’on ait besoin de ressources additionnelles pour le projet. Pour continuer à bâtir une collaboration fructueuse et répondre aux besoins de la collectivité, il faut inciter les divers intervenants communautaires à contribuer à la collaboration en leur permettant de voir et d’apprécier la valeur de leurs efforts conjugués dans une collaboration.

Réseautage
Les collaborations gagnent à ce que l’on rassemble divers services professionnels dans un réseau commun. C’est un mécanisme efficace que l’on peut mettre en place aussi bien dans un lieu physique qu’un lieu virtuel.

Le réseau doit être maintenu au fil du temps, probablement par le biais de mesures incitatives. Grâce à ce processus, il est possible de développer des relations de confiance. Mais cela prendra un certain temps, car il pourrait s’avérer nécessaire d’élargir les programmes et les services de collaboration.

ConnexeSujet connexe : Utilisation optimale des ressources
Sujet connexe : Relations de confiance et d’accueil

Formation multidisciplinaire
Pour de nombreux praticiens, une formation interdisciplinaire sur les lieux de travail serait une option logique pour répondre à leurs besoins en matière d’apprentissage, tout en favorisant la création de liens et de confiance. On peut faire appel aux programmes des institutions d’enseignement et des organismes responsables de l’agrément à ces fins. . Un travailleur social des services de première ligne explique ainsi son point de vue :

Public Health Nurse« Soyons clairs au sujet de la formation. Je veux dire par là que nous devrions aider ceux qui ont été formés dans le cadre fermé d’un corps professionnel et à qui l’on demande maintenant de travailler d’une manière collaborative et multidisciplinaire. »

Plan en matière de ressources humaines
Pour une gestion efficace, il est essentiel d’établir chaque année un plan en matière de ressources humaines. Il est rentable à plus d’un point de vue de comprendre quelles sont les ressources humaines nécessaires pour satisfaire aux besoins des clients ou de la population. Cela signifie qu’il faut bien saisir la diversité de la collectivité pour inclure les populations marginalisées, prioritaires ou mal desservies.

Amélioration continue de la qualité
Il est toujours profitable d’offrir un programme continu d’évaluation et d’amélioration de la qualité, et cela pourrait être intégré dans le cadre de référence d’une collaboration. Suivre de près l’efficacité d’une collaboration procure aux participants la satisfaction du travail bien fait et ce, sur une base continue. Ce type d’évaluation procure aux membres de la collaboration des connaissances utiles, et permet notamment de :

  • savoir dans quels secteurs particuliers il faut apporter des corrections à des fins d’amélioration;
  • savoir si les objectifs de collaboration sont atteints;
  • vérifier que les budgets sont respectés et maintenus dans les limites prévues;
  • identifier les ressources additionnelles qu’il faudra obtenir en priorité.

Connexe
Sujet connexe : Évaluation de la recherche