Cas type

Gérer les vaccins et maintenir les dossiers de vaccinations grâce à une utilisation efficace des ressources humaines.

Tout un problem!
Canadian MoneyDans une province, la santé publique et les services de première ligne étaient responsables de la vaccination dans une collectivité donnée. Voici la description de ce cas :

  1. Le coût des vaccins augmentait de manière importante en raison du gaspillage de vaccins périmés dans les cliniques de première ligne;
  2. La gestion de la chaîne du froid afin d’éviter la rupture et le gaspillage de vaccins, représentait une tâche exigeant beaucoup de temps pour les infirmiers des soins de première ligne.
  3. Les services de première ligne avaient de la difficulté à obtenir et à conserver le bon type de vaccins, ainsi que la quantité appropriée, en fonction de leurs besoins;
  4. Aller chercher les vaccins auprès de la santé publique était un fardeau pour le personnel des services de première ligne;
  5. La santé publique, de son côté, avait de la difficulté à suivre les dossiers d’immunisation des enfants dans la collectivité;
  6. Il y avait une augmentation de suspensions scolaires pour les élèves dont le dossier d’immunisation n’était pas complet. Dans cette province, la loi permet de suspendre un élève de son école s’il n’a pas reçu les vaccins nécessaires;
  7. Les parents étaient mécontents du suivi de l’historique d’immunisation de leurs enfants, étant donné que les deux organismes, santé publique et services de première ligne, leur administraient des vaccins.

La solution
IMG_Check_FridgeLa santé publique a mis sur pied un système de ramassage et de livraison pour fournir les vaccins aux services de première ligne et pour obtenir en échange les dossiers d’immunisation. La nouvelle procédure est la suivante :

  1. On a formé une employée, non-professionnelle de la santé, qui s’occuperait de la livraison et qui assumerait les tâches suivantes :
    • Vérifier les réfrigérateurs pour s’assurer qu’il n’y ait pas de rupture de la chaîne du froid;
    • Évaluer les besoins en matière de vaccins de chaque pratique de première ligne en fonction de l’utilisation antérieure et de l’utilisation future anticipée;
    • Livrer les vaccins nécessaires à la clinique de services de première ligne en fonction de l’évaluation mentionnée ci-dessus;
    • Déplacer à l’avant du réfrigérateur pour qu’on les utilise rapidement les vaccins dont la date de péremption approchait;
    • Ramasser les dossiers de vaccination dont le personnel assurait le suivi, pour les saisir dans la base de données provinciale de la santé publique;
  2. Les questions et les consultations au sujet des immunisations étaient acheminées par la préposée à la livraison aux infirmières de la santé publique, qui étaient disponibles par téléphone et qualifiées pour répondre aux questions;
  3. Les autres questions relevant de la santé publique, comme la gestion des maladies infectieuses, étaient également acheminées au personnel de la santé publique;
  4. La préposée à la livraison transmettait également aux pratiques de première ligne d’autres documents et renseignements de promotion de la santé provenant de l’unité des services de santé, au besoin.

Les résultats

Voici certains résultats obtenus dans cette collaboration :

  1. Réduction importante du gaspillage de vaccins, qui s’est traduite par une économie pour la province;
  2. Augmentation de l’efficacité des cliniques de services de première ligne grâce à une meilleure gestion des provisions de vaccins;
  3. Augmentation de la précision et de la mise à jour des dossiers d’immunisation pour la collectivité (santé publique, services de première ligne et familles);
  4. Réduction importante des suspensions d’élèves attribuables au retard des mises à jour des dossiers d’immunisation;
  5. Augmentation du nombre de personnes vaccinées dans la collectivité;
  6. Augmentation de la consultation auprès du personnel de l’unité de santé sur des sujets de santé publique par le personnel des services de première ligne.

L’élément facilitant clé pour assurer le succès

Utilisation optimale des ressources humaines
Dans ce cas particulier, on a embauché, formé et mis en place une employée responsable de la livraison pour qu’elle puisse aussi s’occuper de tâches qui étaient à sa portée en tant que non-professionnelle de la santé. Cette mesure a constitué une utilisation rentable de ressources humaines. Elle a été formée pour apprendre à faire la différence entre ce qui faisait partie de son champ de compétences et ce qui n’en faisait pas partie. Elle en référait au personnel professionnel d’une manière très efficace pour les questions qui dépassaient ses connaissances et ses capacités.

Cette préposée avait aussi d’excellentes habiletés en communication ainsi que des qualités, des connaissances et des habiletés personnelles efficaces qui sont des facteurs ayant une incidence sur le succès des collaborations aux niveaux interpersonnel et intra personnel.

ConnexeSujet connexe : Communication efficace
Sujet connexe : Qualités, connaissances et habiletés personnelles