Definition

Un cadre décisionnel efficace en appui à la collaboration comporte les quatre éléments suivants :

  • Processus décisionnel transparent et inclusif;
  • Gouvernance efficace balisant les lignes de conduite pour la collaboration;
  • Processus optimal d’allocation des ressources;
  • Mécanismes efficaces de résolution de différends entre les intervenants de la santé publique et des services de première ligne.

À l’échelle systémique, se doter d’un cadre efficace en matière de prise de décision est un élément clé qui contribue à renforcer les processus de collaboration entre les deux secteurs, soit la santé publique et les services de première ligne.

La nécessité d’un cadre santé publique–services de première ligne
Dans l’ensemble, les cadres décisionnels de la santé publique sont différents de ceux des services de première ligne.

ConnexeSujet connexe : Utilisation optimale des ressources

 

Tandis que des cadres cloisonnés soutiennent les activités qui ont lieu soit à la santé publique, soit dans les services de première ligne, un cadre décisionnel santé publique-services de première ligne, quant à lui, appuierait les processus de décision intersectoriels dans une collaboration. Ces cadres procureraient certains  éléments et, idéalement, incluraient un mécanisme décisionnel complet et transparent, une structure de gouvernance qui définit les lignes de conduite envers la collaboration et des moyens optimaux d’allocation des ressources, ainsi que des instruments pour résoudre les différends entre la santé publique et les services de première ligne.  

Un cadre décisionnel comporte deux fonctions principales. Premièrement, il agit à titre d’outil d’assurance de la qualité qui formalise la prise de décision en tant que processus cohérent doté d’étapes identifiables. Deuxièmement, il contribue à identifier les principes importants et les valeurs organisationnelles de la prise de décision en tant que telle.  

Qualité des services de santé Ontario (QSSO, 2013) propose la perspective suivante. Un cadre décisionnel efficace à l’échelle systémique :

  • établit la base d’une approche systématique, complète et coordonnée à l’échelle systémique;
  • maintient l’accent sur les questions de sécurité et de santé;
  • oriente avec une approche fondée sur des résultats probants;
  • élargit la base d’information servant à la prise de décision;
  • clarifie les processus suivis, les renseignements utilisés et les décisions prises;
  • renforce la capacité d’évaluer les stratégies de gestion de risque;
  • sert d’outil au cœur d’un cadre élargi d’élaboration et de mise en application des politiques;
  • offre des possibilités élargies de participation aux partenaires intéressés et visés;
  • procure suffisamment de souplesse pour composer avec une gamme de sujets et de situations de risque telles que les applications restreintes, le manque de ressources adéquates ou des différends relativement aux décisions.

Pour élaborer un cadre décisionnel bisectoriel efficace, il faut tenir compte des éléments essentiels suivants :

  • Clarté des rôles, notamment les responsabilités, l’imputabilité et les relations;
  • Des buts et objectifs  élaborés ensemble et sur lesquels les deux parties se sont entendues;
  • Une approche systémique qui met l’accent  sur les deux secteurs;
  • Une approche qui est collaborative, intégrée et fondée sur des résultats probants;
  • Une communication efficace assortie de processus transparents et inclusifs.

Pour de plus amples renseignements sur les caractéristiques précédentes, consultez : http://www.hqontario.ca/