Défis

Contraintes de temps et pressions sur le personnel
Trouver le temps nécessaire pour les activités de collaboration est un défi courant lorsqu’il s’agit de bâtir et maintenir les collaborations. Les contraintes de temps peuvent comprendre notamment:

  • Temps pour des réunions, pour établir et entretenir des relations.
  • Temps pour participer à des collaborations et les maintenir.
  • Temps pour la planification stratégique.
  • Temps pour élaborer des solutions créatives afin de résoudre des problèmes, et temps de mise en place de la collaboration.
  • Conflits d’horaires.

Le temps consacré à de telles activités est en effet du temps que l’on ne consacre pas à un autre type de travail. À titre d’exemple, lorsqu’on permet à un membre du personnel de quitter son travail courant pour participer à une activité de collaboration et que personne ne le remplace, cela ajoute de la pression sur l’équipe de travail, et cela peut également mettre à rude épreuve les relations interpersonnelles dans la collaboration.

Connexe

 Sujet connexe : Utilisation optimale des ressources humaines

Modèle de financement de rechange
Un moyen potentiel de surmonter certaines des contraintes de temps est de passer à des modèles de financement de rechange, pour compenser les honoraires lorsque les services sont rémunérés à l’acte. Dans un plan de rémunération à l’acte, les praticiens ne sont pas enclins à prendre le temps voulu pour travailler à des collaborations, car ils peuvent subir des pertes financières en raison du travail consacré à des activités qui ne sont pas facturables. Bien que le problème du modèle de rémunération à l’acte ne touche pas tous les médecins qui y participent, cela peut constituer un obstacle pour bon nombre d’entre eux.

L’absence de financement pour la formation du personnel des services de première ligne, la participation à des réunions de collaboration et le soutien administratif nécessaire pour la coordination des réunions et autres tâches administratives peuvent aussi constituer des defies.

Money

Inégalité en matière de ressources 
Un autre défi peut se poser lorsqu’on prélève à l’un des partenaires plus de ressources financières qu’à un autre, ou lorsque l’un des partenaires contribue moins que l’autre. Les contributions inégales ne sont pas inhabituelles et elles ne présentent pas nécessairement un problème. Pour éviter les différends, la conclusion d’une entente entre les deux partenaires relativement à la contribution de chacun en matière de temps, d’argent ou d’autres ressources est une solution viable.

Le but n’est pas tant de partager toutes les ressources également dans la collaboration, mais plutôt de partager un objectif commun pour la collaboration en elle-même.

Géographie
L’éloignement géographique entre les partenaires peut également se révéler un défi de taille. Plus particulièrement, la distance qui sépare les partenaires venant de collectivités rurales peut empêcher la tenue régulière de réunions . Dans de telles situations, les communications virtuelles peuvent se révéler le moyen le plus efficace de se réunir.

Priorités
La priorisation de l’utilisation des ressources limitées peut dans certains cas causer des tensions dans les collaborations bisectorielles. Étant donné les exigences élevées dans la plupart des organismes de la santé, ajouter de nouvelles activités à des horaires déjà chargés et libérer du personnel pour qu’il participe à des activités de collaboration est un défi dont il faut tenir compte. Le cadre de référence de la collaboration procure souvent une piste de résolution des différends.

Temps
Le temps consacré à la collaboration est du temps qui n’est pas consacré à d’autres tâches. Lorsqu’on met de la pression pour consacrer du temps à des activités de prestation de services dans une collaboration, plutôt qu’à la communication entre les partenaires, cela peut engendrer du stress. Cependant, il est important de consacrer le temps nécessaire à la coordination et la communication stratégiques avec les partenaires de collaboration.

Inégalités de salaires
Les inégalités de salaires entre les secteurs et au sein d’un même secteur sont un autre facteur qui pourrait constituer un défi. Par exemple, les salaires horaires d’une infirmière de la santé publique et d’une autre des services de première ligne peuvent être très différents, bien qu’elles travaillent toutes les deux à la même clinique de vaccination contre la grippe.

De plus dans certains milieux de services de première ligne, le personnel clinique peut être rémunéré à partir de différents programmes de financement ou ne pas avoir le même accès à des journées de formation payées. Cela soulève des inégalités qui peuvent engendrer des différends dans les collaborations. Il est donc important de tenir compte de ces situations éventuelles qui peuvent expliquer qu’il est difficile d’obtenir l’adhésion de certains employés. Trouver des moyens de tenir compte de ces variations peut contribuer grandement au succès d’une collaboration.